Home > Parental Alienation > CyberParenting

CyberParenting


L’édification de notre société de la connaissance

Le plus grand risque à nos enfants face dans le cadre de l’Internet se voit refuser l’accès. Nous avons des solutions pour tous les autres risques. – Parry Aftab, Esq. http://www.wiredkids.org

Le 4 Avril, j’ai écrit un article intitulé Teach Your Children bien sur la Colombie-Britannique Plan de l’éducation et l’édification de notre société de la connaissance en Colombie-Britannique.

Je l’ai mentionné un peu de potins que 92% des Colombie-Britannique résidents avaient une connexion à Internet.

Je dis potins parce que j’ai perdu le lien vers l’article qui cite cette statistique.

Si quelqu’un a des statistics pour prouver que nous sommes follement connecté, s’il vous plaît envoyez le lien dans la boîte de commentaires.

Une remarque importante

Hier, j’ai appris que le gouvernement canadien vient de couper les vivres à nos bibliothèques régionales pour l’accès aux ordinateurs. À Abbotsford, et probablement dans la ville de Québec, et toutes les autres villes du Canada, des dizaines de milliers de dollars ont été coupés. Tous les ordinateurs et leurs connexions Internet à la construction d’Abbotsford service communautaire et, éventuellement, certains des bâtiments de la bibliothèque seront perdus dans dix jours!

Si vous perdez des ordinateurs ou des connexions Internet dans votre ville, s’il vous plaît faites le moi savoir dans les commentaires ci-dessous ou un poste statut sur Facebook, Twitter ou Google.

Quelle que soit la quantité exacte de connexion actuelle, nous sommes vraiment dans l’ère de la “Ça va prendre un village pour élever un enfant, et ce village doit s’étendre au-delà des éducateurs et des juges des tribunaux de la famille.”

Nous devons nous concentrer sur l’enfant tout entier, qui est pourquoi, je suis intrigué par le groupe nommé, les Pères et les familles. Ils ont écrit un article intitulé visite virtuelle = parentalité, le 18 Avril, 2012.

Les pères et les familles a été dégoûté par un article du Washington Times vantant les merveilles de médias sociaux comme une forme de parentalité pour les parents non gardiens. Cet article par Washington Times a été écrit sur Avril 15, 2012 et était intitulé Visitations virtuels sont une option raisonnable pour la garde des enfants.

Les pères et les familles avaient déjà publié des articles le 4 Novembre 2010 dégoûté de “parentalité virtuel” et encore une fois sur Mars 31, 2011 dégoûtés de “parentalité” avec Skype.

Juge à papa: “Visitation” via Skype est assez bon

Il est un célèbre film américain sur un bandit qui dit, ce que nous avons ici, c’est un manque de communication. C’est un euphémisme. Le bandit invincible il dit à son gardien de prison corrompu. Cela vient à l’esprit, quand j’entends ces suggestions graves par les juges qui parentectomies sont encore acceptables.

Apparemment, pas seulement les enfants pas besoin de voir leurs parents à prendre des décisions parentales quotidiennes pour apprendre ce qu’est un parent et comment être parents quand ils grandissent, mais les enfants n’ont même pas besoin de voir et de toucher effectivement leurs bienveillants, les parents responsables – dans le monde réel – pendant des mois, voire un an à la fois.

Dans les années 1930, au Canada, les médecins et les infirmières cru que les maladies d’asthme et d’autres ont été provoqués par des parents. Le remède? Un parentectomie!
Bien loin de ses parents, l’enfant a également été à l’écart des allergènes à la maison et l’asthme s’arrêterait. Mais ces enfants se souviennent un sentiment de confusion et dévastée par l’expérience à ce jour – 80 ans plus tard.

Hier, j’ai posté un lien vers la recherche du professeur Kruk, où il affirme que 70% des enfants veulent l’égalité, partage des responsabilités parentales (ESP), et que les enfants avec ESP ont les meilleures relations avec leur parents après le divorce. Il s’agit d’un très grand nombre – 30% des parents non désirées, je veux dire – et de laisser les choses en face, nous entendons pères indésirables, qui ont des enfants disant qu’ils ne veulent pas les voir, et ils ne veulent pas d’une relation avec leur père. Je ne veux pas minimiser le cauchemar des mères aliénées – l’aliénation, devient neutre – uniquement pour souligner que 85% des parents non gardiens sont de sexe masculin. Hier, j’ai écrit un article intitulé Oubliez les sexes, nous allons donc s’éloigner de l’argument des sexes et laissez-moi vous poser cette question: Voulez-vous faire partie des 30%? Pour moi, non.

Mais il est un très grand nombre! S’il ya 25 millions d’enfants du divorce aux Etats-Unis (15,5 millions de la rupture du mariage, et 9,5 millions de séparations), cela signifie que 7,5 millions d’enfants se sentent négativement assez sur le temps parental égal (ESP) de vouloir renoncer à un parent. Ce n’est pas normal. Nous avons besoin de changer ce numéro à travers l’éducation. Pensez-vous que ces millions d’enfants qui ne veulent pas voir leurs parents vont prendre le temps de leur journée bien remplie d’amis, les corvées, de soccer, et des devoirs de dire salut à un parent non désirés – tout leur sexe – sur leur ordinateur portable? Moi, non. Le genre est un hareng rouge qui empêche les parents de co-fonctionnement et en se concentrant sur leurs enfants.

Maintenant, aucune personne sérieuse estime que parler à un enfant pendant quelques minutes une nuit via Skype constitue parentale réelle. En effet, la poussée de la quasi-totalité des sciences sociales sur le thème de la parentalité après le divorce est vers une plus grande égalisation des temps et des responsabilités entre les deux parents. – Les Pères et les familles, ont affiché Mars 31, 2011 par Robert Franklin, Esq.

Ces “virtuels” parentales ordonnances du tribunal sont les interférences de visite par les juges. Interférences Visitation est la première étape vers l’aliénation parentale. Donc, vous dites bien, il ya quelques bons juges des tribunaux de la famille là-bas. OK, bien, si il ya, ils ont besoin pour se lever et arrêter ça. Une profession se régule et établit ses propres normes éthiques. Je l’ai dit avant que l’avocat qui sait comment guérir un enfant aliéné, mais refuse de le faire parce que cela pourrait signifier la fermeture du palais de justice, c’est comme un médecin qui sait comment guérir un enfant atteint de cancer, mais refuse de le faire parce qu’il pourrait signifier la fermeture de l’hôpital. Les arguments de ces malheureux juges sont l’injustice à bien des niveaux. En se concentrant sur la technologie enlève les juges de travail d’éducation doit être fait pour changer la culture de divorce loin des conflits et vers fondamentale la coopération. Je crois que c’était le Dr J. Michael Bone, qui dans un de ses commentaires a écrit, que l’aliénation parentale est toujours à la recherche pour “convertis”. Il est d’autant plus tragique lorsque ces nouveaux convertis sont dans des positions de pouvoir et de confiance.

Building our Knowledge-Based Society

The single greatest risk our children face in connection with the Internet is being denied access. We have solutions for every other risk. – Parry Aftab, Esq. http://www.wiredkids.org

On April 4th, I wrote an article called Teach Your Children Well about the B.C. Education Plan and building our knowledge-based society in British Columbia. I mentioned a bit of gossip that 92% of B.C. residents had some connection to the internet. I say gossip because I lost the link to the article that quoted that statistic. If anyone has the stats handy to prove we are wildly connected, please drop the link into the comment box.

An important note

Yesterday I learned that the Canadian government has just cut funding to our Regional Libraries for computer access. In Abbotsford, and probably in Quebec City, and every other Canadian city, tens of thousands of dollars have been cut. All of the computers and their internet connections at the Abbotsford Community Service building and possibly some to the library buildings will be lost in ten days!

If you are losing computers or internet connections in your city, please let me know in the comment box below or as a status post on Facebook, Twitter, or Google.

Whatever the exact current connection rate, we are really in the era of “It’s going to take a village, and that village has to extend beyond educators and family court judges. We need to focus on the whole child, which is why, I am intrigued by the April 18th Fathers and Families article complaining about a Washington Times article touting the wonders of social media as a form of parenting for non-custodial parents. Fathers and Families had already posted articles on November 4th, 2010 outraged about “virtual parenting” and again on March 31, 2011 outraged about “parenting” via Skype.

Judge to Dad: ‘Visitation’ via Skype is Good Enough

Cool-hand Luke’s line, “what we have here is a failure to communicate,” comes to mind, when I hear these serious suggestions by judges that parentectomies are still acceptable. Apparently, not only do children NOT need to see their parents make daily parenting decisions to learn what a parent is and how to be parents when they grow up, but children don’t even need to see and actually touch their caring, responsible parents – in the real world – for months or even a year at a time. In the 1930’s, in Canada, doctors and nurses believed that asthma and other diseases were caused by parents. The cure? A parentectomy! If you took the child away from his or her parents for a year, the asthma would stop. And it did, because the child was removed from the allergen, not the parents. But these children remember feeling confused and devastated by the experience to this day – 80 years later. Yesterday, I posted a link to Professor Kruk’s research, where he states that 70% of children want equal, shared parenting (ESP), and that children with ESP have the best relationships with their parents post divorce. This is a huge number – the 30% of unwanted parents, I mean – and let’s face it, we mean unwanted fathers who currently have children saying they do not want to see them, and they do not want a relationship with their dad. I don’t mean to belittle the nightmare of alienated mothers – alienation, is becoming gender neutral – only to point out that 85% of non-custodial parents are male. Yesterday, I wrote an article called Forget Gender, so let’s step away from the gender argument and let me ask you this: Do you want to be part of the 30%? Me neither. But it is a huge number! If there are 25 million children of divorce in the United States (15.5 million from marriage breakdown, 9.5 million from commonlaw separations), that means 7.5 million children feel negatively enough about equal parenting time(ESP) to want to give up a parent. This is not normal. We need to change this number through education. Do you think that these millions of children who do not want to see their parents are going to take time out of their busy day of friends, paper route, soccer, and homework to turn on their laptop and say hi to an unwanted parent – whatever their gender? Me neither. Gender is a red herring that prevents parents from co-operating and focusing on their children.

Now, no serious person believes that talking to a child for a few minutes a night via Skype constitutes actual parenting. Indeed, the thrust of almost all social science on the subject of parenting post-divorce is toward greater equalization of time and responsibilities between the two parents. – Fathers & Families, posted March 31, 2011 by Robert Franklin, Esq.

These “virtual parenting” court orders are visitation interference by judges. Visitation interference is the first step towards parental alienation. So you say well, there are some good family court judges out there. OK, well, if there are, they need to stand up and stop this. A profession regulates itself and sets it’s own ethical standards. I have said before that a lawyer who knows how to heal an alienated child but refuses to do so because it might mean the closure of the courthouse, is like a doctor who knows how to heal a child with cancer but refuses to do so because it might mean the closure of the hospital. The unfortunate arguments of these judges are injustice on so many levels. Focusing on technology takes away from the educational work judges should be doing to change divorce culture away from conflict and toward basic co-operation. I believe it was Dr. J. Michael Bone, who in one of his books wrote, that parental alienation is always looking for “converts.” It is especially tragic when these new converts are in positions of power and trust.

Le Jour Des Bulles D’Amour – 25 Avril
Ensemble nous pouvons faire une différence
La journée de sensibilisation est mercredi prochain.

Bubbles Of Love Day – April 25
Together We Can Make A Difference
Awareness Day is next Wednesday!

PA AWARENESS DAY WEBSITE

NEW BCCPAC WEBSITE COMING SOON

DRUG FACTS FOR YOUNG PEOPLE WEBSITE

CLICK FOR PINK SHIRT DAY 2012

CLICK FOR BC CHILD & YOUTH ADVOCACY

CLICK FOR PA AWARENESS WEBSITE

  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s