Home > Parental Alienation > Le respect et la dignité / Respect and Dignity

Le respect et la dignité / Respect and Dignity

Deborah Coyne is running for the leadership of the Liberal party. She ran for office in 2006, but lost in the Toronto-Danforth riding to then-NDP leader Jack Layton.

Une mère Canadienne

Il ya une histoire intéressante sur Radio-Canada ce matin au sujet de Deborah Coyne. Elle est la mère de la fille unique de Pierre Trudeau, et elle est en cours d’exécution pour la direction du Parti libéral. Je n’avais jamais entendu cette histoire auparavant. J’ai toujours détesté la femme qui a poursuivi M. Trudeau pension alimentaire pour enfants. Mais tout comme mon propre cri pour des relations respectueuses, Mme Coyne ressemble à une mère, qui aurait pu très facilement perdu la garde, été inculpé $ 4,500 pension alimentaire pour enfant / mois et compte tenu de la moitié de sa pension – et puis été haï par moi pour essayer de se sauver. Si Mme Coyne devient Premier ministre du Canada, j’espère qu’elle se joindra à tous les citoyens du Canada pour modifier notre loi sur le divorce.

A Canadian Mom

There is an interesting story on CBC Radio this morning about Deborah Coyne. She is the mother of Pierre Trudeau’s only daughter, and is running for the Liberal leadership. I had never heard this story before. I always disliked the woman who sued Mr. Trudeau for child support. But just like my own cry for respectful relationships, Ms. Coyne sounds like a single mom, who could have very easily lost custody, been charged $4,500/month child support and given up half her pension – and then been criticized by me for trying to save herself. If Ms. Coyne becomes Prime Minister, I hope she will join the rest of Canada in changing our Draconian Divorce Act.

The French-speaking countries of the world are called La Francophonie.

Le berceau de la langue française en Amérique

Je ne pouvais pas résister à re-diffuser le discours du Premier ministre à l’ouverture du forum français dans la ville de Québec hier. Voici un avant-goût, et est ci-dessous un lien vers le site Web de M. Harper pour son discours.

“C’est un honneur pour moi de vous souhaiter la bienvenue dans la magnifique Ville de Québec, le berceau de la langue française en Amérique. Chers délégués, il y a deux ans à Montreux, les pays de la Francophonie se sont engagés à discuter d’enjeux importants concernant l’avenir de la langue française dans le monde. Évidemment, cette idée nous a semblée excellente. Et aujourd’hui, le Canada est très fier de vous accueillir pour cette grande première, le tout premier Forum mondial de la langue française!

L’un des thèmes qui retient plus spécialement notre attention est celui de la diversité linguistique. Encore une fois, il n’y a pas de meilleur endroit afin de discuter de diversité et de cohabitation linguistique qu’ici, au Canada. Les peuples qui ont formé notre grand pays ne parlaient pas tous la même langue. Ils ne partageaient pas tous la même culture. Mais, nos peuples se sont unis. Nos liens se sont resserrés. Et une solidarité exceptionnelle s’est développée. Au cours des siècles, notre grand pays s’est enrichi d’une extraordinaire diversité.

Mais ce qui est primordial, c’est notre caractère francophone. La grande nation québécoise, les Acadiens et les Brayons du Nouveau-Brunswick, les Franco-Ontariens et les francophones des Prairies, tous les Canadiens-français qui ont façonné notre grand pays. Plus de quatre cent ans après Samuel de Champlain, le fondateur de Québec et le premier gouverneur du Canada, le français continue de s’épanouir de ce côté-ci de l’Atlantique. Aujourd’hui, près de sept millions de Canadiens et Canadiennes qui ont le français comme langue maternelle. Plus de neuf millions de Canadiens et Canadiennes qui la parle comme l’une de nos deux langues officielles viennent enrichir la grande famille de la Francophonie. En tant que Canadiens, nous sommes très fiers de la cohabitation de nos deux langues nationales. Notre diversité culturelle est notre plus grand atout.

Nos langues nous rassemblent comme elles vont rassembler toute l’humanité, dans quelques semaines, à Londres où la Francophonie aura comme Grand Témoin une grande Canadienne, Michaëlle Jean. Nos deux langues nationales nous donnent accès à deux grandes cultures. Elles nous rendent plus forts. Chers délégués, nous devons tous et toutes travailler à l’épanouissement de la langue française. Au cours des jours à venir, travaillons tous ensemble afin de développer une Francophonie unie et vivante. Assurons-nous que le français rayonne toujours davantage sur la scène internationale. Je vous souhaite un bon forum.” ~ Le très honorable Monsieur Steven Harper, Premier ministre du Canada

The Cradle of the French Language in North America

I could not resist re-broadcasting the Prime Minister’s speech at the opening of the French forum in Quebec city yesterday. Here is a taste, and below is a link to Mr. Harper’s website for his entire speech.

Over the centuries, our great country has developed to be extraordinarily diverse. But of primary importance is our Francophone character. The great Quebec nation, the Acadians and the Brayons in New Brunswick, the Franco-Ontarians and the Francophones on the Prairies, all the French Canadians who shaped this wonderful country of ours. More than 400 years after Samuel de Champlain, the founder of Quebec and the first governor of Canada, French continues to flourish on this side of the Atlantic. Today, there are nearly seven million Canadians whose mother tongue is French.

Over nine million Canadians speak it as one of our two official languages, enriching the extended Francophonie family. Our cultural diversity is our greatest asset. As Canadians, we are extremely proud of our two national languages and our heritage of diversity. Our languages bring us together, just as they will all of humanity in a few weeks in London, where La Francophonie will have as its Grand Témoin a great Canadian, Michaëlle Jean. Our two national languages give us access to two great cultures. They make us stronger. Dear delegates, we must all work to promote the vitality of the French language. Over the coming days, let us join forces to develop a united, vibrant Francophonie. Let us ensure that French shines even more brightly on the international scene.” ~ The Right Honourable Mr. Steven Harper, Prime Minister of Canada

Soyez plus qu’un simple spectateur

Voici une initiative intéressante a commencé Juillet 7, 2011 par le gouvernement de Colombie-Britannique pour mettre fin à la violence contre les femmes. Dans cette initiative, nous dit que 60.000 femmes sont battues par 60.000 lâches, les hommes violents. Il s’agit d’un grand nombre. Ces femmes victimes de violence familiale représentent 1% de nos 4 millions d’habitants.

Je ne sais pas à toutes les questions importantes à poser, mais voici quelques pour vous faire réfléchir sur ces situations de violence familiale. Avez-soit l’auteur ou la victime ont une histoire d’implication dans un divorce ou d’un litige de garde d’enfants, en particulier les uns contre les autres? Avez-ou l’autre partie ou les deux ont des antécédents de maladie mentale ou de toxicomanie? Avez-ou des deux parties ont une longue histoire de violence? Étiez-ou les deux parties en vertu de l’âge de 25 ans? Y at-il aucune preuve, même une preuve circonstancielle, de collaborer le présent rapport de la violence? A été l’une des parties d’une culture où «meurtre d’honneur» est un problème social important? Y at-il des preuves d’alliances familiales, la manipulation, ou des querelles?

Assurez-Abbotsford Conscients a appelé à des relations respectueuses et une fin au conflit élevé de divorce au Canada. Ce programme d’études secondaires de sensibilisation par le Club Lions de la C.-B. pourrait être le début de cette importante discussion.

Be More Than A Bystander

Here is an interesting initiative started July 7, 2011 by the Government of British Columbia to end violence against women. In this initiative we are told that 60,000 women are beaten by 60,000 cowardly, abusive men. These female victims of family violence represent 1% of our 4 Million residents.

I do not know all the important questions to ask, but here are some to get you thinking about these family violence situations. Did either the perpetrator or the victim have a history of involvement in a divorce or child custody litigation, especially against each other? Did either party or both have a history of mental illness or substance abuse? Did either or both parties have a long history of violence? Were either or both parties under the age of 25 years? Was there ANY evidence, even circumstantial evidence, to collaborate this report of violence? Was either party from a culture where “honour killing” is a prominent social problem? Is there any evidence of family alliances, manipulation, or feuds?

Make Abbotsford Aware has been calling for respectful relationships and an end to the high conflict of divorce in Canada. This high school awareness program by the BC Lions Football Club could be the start of many important discussions about relationships and violence.

Les femmes autochtones de la C.-B.

Ces deux vidéos parler de la violence contre les femmes autochtones du Canada et énonce le problème est le plus grand en Colombie-Britannique. Le tueur en série, Willie Pickton, a vécu à Port Coquitlam, Colombie-Britannique et s’est vanté qu’il a tué 50 femmes. La route des larmes fonctionne de Prince George à Prince Rupert, où neuf femmes sont disparues ou tuées. Je n’avais jamais envisagé ces cas comme des exemples de la violence familiale, mais si elles sont meurtres non résolus, il n’ya aucune raison pour moi d’exclure la violence domestique comme étant la cause. La première étape est pour nous d’être conscients et se protéger contre d’autres décès d’aborigènes. La deuxième étape consiste pour nous à résoudre les cas de meurtre autochtones, dans l’espoir d’écarter la violence familiale. Willie Pickton n’était pas un génie. Il est plus facile pour nous protéger de la Willie du monde que de nos propres familles. Au Canada, on estime que 800.000 enfants sont témoins de la femme victime de violence chaque année. Depuis la violence familiale est généralement réciproque, il semble probable que ces mêmes enfants sont témoins d’un autre adulte victime de violence – dans le même temps. La violence domestique et de l’aliénation parentale sont des moyens misérables de vivre, pour l’auteur, la victime et les témoins. Cela doit faire partie de notre discussion. Hautes situations familiales conflictuelles peuvent conduire soit à de fausses allégations de violence conjugale ou de violence familiale réelle.

BC’s Aboriginal Women

These two videos talk about violence against Canada’s Aboriginal women and states the problem is biggest in British Columbia. The serial killer, Willie Pickton, lived in Port Coquitlam, BC and bragged he killed 50 women. The Highway of Tears runs from Prince George to Prince Rupert, where nine women are missing or killed. I had never considered these cases to be examples of family violence, but if they are unsolved murders, there’s no reason for me to rule out domestic violence as the cause. The first step is for us to be aware and protect against further Aboriginal deaths. The second step is for us to solve Aboriginal murder cases, in hopes of ruling out family violence. Willie Pickton was not a genius. It is easier to protect ourselves from the Willie’s of the world than from our own families. In Canada, it’s estimated that 800,000 children witness a woman being abused each year. Since family violence is usually reciprocal, it seems likely that these same children are witnessing another adult being abused – at the same time. Domestic violence and parental alienation are miserable ways to live, for the perpetrator, the victim, and the witnesses. This needs to be part of our discussion. High conflict family situations can lead to either false allegations of domestic violence or actual family violence.

Une personne sur trois victimes de violence familiale est

de sexe masculin

Voici un politicien tente de justifier pourquoi nous avons besoin de parler de la violence familiale comme si c’était le seul problème d’une femme. Je ne sais pas ce que vous pensez, mais il ne semble pas crédible pour moi.

One in three victims of family violence is male

Here is a politician trying to justify why we need to talk about family violence as if it’s only a woman’s problem. I don’t know what you think, but he doesn’t sound credible to me.

One in three victims of family violence is male

La fête des bulles d’amour – 25 Avril, 2013
Ensemble nous pouvons faire une différence
Il n’y a que 294 jours avant la journée de sensibilisation!

Bubbles Of Love Day – April 25, 2013
Together We Can Make A Difference
Only 294 days till Awareness Day!

CLICK FOR PINK SHIRT DAY 2012

CLICK FOR BC CHILD & YOUTH ADVOCACY

CLICK FOR PA AWARENESS WEBSITE

CLICK FOR SURREY YOUTH RESOURCES

    

  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s